Gerda HOOG

Postsdam (Berlin) le,14 décembre 2018

Les retrouvailles avec Claudio, pas seulement en personne mais surtout dans ses oeuvres. 

Je l’ai connu en tant qu’élève il y a 40 ans, et j’étais très intéressée.

Maintenant je vois ses peintures et je dois dire: C’est bien lui, là dans ces cadres.

Il ne se préoccupe point des règles, de l’histoire de l’art, point d’idoles ou contenus politiques.

Les objets ils ne les représente pas, quand besoin il y a pour l’oeuvre, il les colle dans la peinture.

Le peintre Rosati peint de la beauté pleine d’imagination. Ses couleurs, les lignes, les surfaces bougent, sont vivantes.

Ainsi naissent des peintures dans lesquelles on peut bouger, en va et vient, ca monte et descend, on peut tourner sur soi-même ou être guidé en douceur,

on danse et on saute et se sent bien. Tout devient mouvement et plaisir, porté par une vitalité positive.

Je suis beaucoup impressionnée par l’intensité des peintures et j’espère que Claudio Rosati va poursuivre son chemin.

Ses sculptures gardent les tableaux tels des vigils puissants et sont très intensifs.

Professeur de Beaux Art.

Gerda HOOG. (Berlin).

 



Sed elit. nunc dictum Lorem consequat. ut elementum neque. ut